Les reformulations définitoires dans les interactions scolaires
HTML
PDF

Come citare

Volteau, S., Garcia-Debanc, C., & Panissal, N. (2010). Les reformulations définitoires dans les interactions scolaires. Publifarum, (11). URL da http://publifarum.farum.it/index.php/publifarum/article/view/211

Abstract

Dans les interactions scolaires, les définitions, ou plutôt les « activités définitionnelles » (PLANE, 2005) occupent une place importante. Plane (2005) propose en effet de désigner ainsi « un ensemble d’activités scolaires ou plus modestement d’opérations consistant à sélectionner un mot de façon à en observer certains aspects », notamment ceux qui ont trait à sa signification. Les activités définitionnelles peuvent prendre des formes diverses: explications des mots techniques correspondant aux concepts qui font l’objet des apprentissages dans une séance de Physique, de Mathématiques ou de Sciences Economiques et Sociales, clarifications nécessaires sur la signification d’un mot inconnu des élèves dans un texte littéraire ou encore mise en œuvre systématique d’activités définitionnelles pour développer les compétences lexicales des élèves.

HTML
PDF

Riferimenti bibliografici

D. BRIXHE, A. SPECOGNA, « Actes de reformulation et progression du savoir » in Interaction et Apprentissage, Pratiques n° 103-104, Metz, CERSEF, 1999, p. 9-27.

F. FRANCOIS, « Qu’est-ce qu’un ange? ou Définition et paraphrase chez l’enfant » in C. FUCHS, Aspects de l’ambiguïté et de la paraphrase dans les langues naturelles.Berne, P. Lang, 1985, p. 103-131.

C. FUCHS, La Paraphrase, Paris, PUF, 1982.

C. FUCHS, Paraphrase et énonciation, Paris, Ophrys, 1994.

C. GARCIA-DEBANC, « Une argumentation orale dans une démarche scientifique au cycle 3: ce que les reformulations nous disent des spécificités d'une interaction en situation scolaire » in L'oral pour apprendre, Repères n°17, Paris, INRP, 1998, p. 87-108.

C. GARCIA-DEBANC, « Les textes de consignes » inPratiquesn°111-112, Metz, 2001.

C. GARCIA-DEBANC, D. LAURENT, « Diverses dimensions du fonctionnement de l'oral en sciences: la conduite d'une phase d'émergence des représentations par un enseignant débutant. Etude de cas » in Les interactions langagières, Aster n°37, Paris, INRP, 2003, p. 109-137.

C. GOMILA, « Le traitement du lexique dans la leçon de lecture » in Didactique du lexique, Savoirs en pratique, 2004, p. 157-170.

E. GULICH, T. KOTSCHI, « Les actes de reformulation dans la consultation La dame de Caluire » in La dame de Caluire, P.BANGE, Berne, Peter Lang, 1987, p.15-81.

M. KARA, « Reformulation et Polyphonie » in Polyphonie, Pratiques n°123-124, Metz, CERSEF, 2004.

A. LEHMANN, « L’exemple et la définition dans les dictionnaires pour enfants » in Pour une didactique des activités lexicales à l’école, Repères n°8, Paris, INRP, 1993, p. 63-78.

R. MARTIN, « La définition « naturelle » » in CHAURAND, J. et MAZIERE F. (éds,), La définition, Actes du colloque La définition organisé par le CELEX (Centre d’études du Lexique) de l’Université Paris-Nord, Paris 13, Villetaneuse, Paris les 18 et 19 novembre 1988, Paris, Larousse, 1990, p. 86-95.

C. MARTINOT, La reformulation dans des productions orales de définitions et explications. Thèse de Doctorat, Université de Paris VIII, 1994.

C. MARTINOT, « Etudes comparatives des processus de reformulations chez des enfants de 5 à 11 ans » in Acquisition et reformulation, Langage n° 140, Paris, Larousse, 2000, p.92-126.

S. PLANE, « Les activités définitionnelles au service des apprentissages lexicaux », in Observations de la langue, Pratiques n° 125-126, Metz, CRESEF, 2005, p. 115-138.

A. REY « Polysémie du terme définition » in CHAURAND, J. et MAZIERE F. (éds): La définition, Actes du colloque La définition organisé par le CELEX (Centre d’études du Lexique) de l’Université Paris-Nord, Paris 13, Villetaneuse, Paris les 18 et 19 novembre 1988, Paris, Larousse, 1990, p. 13-22.

M. RIEGEL, « La définition, acte du langage ordinaire » in CHAURAND, J. et MAZIERE F. (éds): La définition, Actes du colloque La définition organisé par le CELEX (Centre d’études du Lexique) de l’Université Paris-Nord, Paris 13, Villetaneuse, Paris les 18 et 19 novembre 1988, Paris, Larousse, 1990, p. 97-110.

M. ROSSI, « Autonymie et monstration du signe dans les dictionnaires pour enfants » in AUTHIER-REVUZ, J., BRANCA-ROSOFF, S., DOURY, M., PIETOT, G., REBOUL-TOURE, S., (eds) Actes du colloque International Le fait autonymique dans les langues et les discours, Syled (Systèmes, langues, énonciation et discursivité), Université de la Sorbonne Nouvelle (Paris 3), 5-7 octobre, 2000.

S. VOLTEAU, C. GARCIA-DEBANC, « Formes linguistiques et fonctions des reformulations dans les interactions scolaires » in M. KARA (sous la direction de), Usages et analyses de la reformulation, Recherches linguistiques numéro 29, Université Paul Verlaine, Metz, 2007, p. 309-340.

S. VOLTEAU, C. GARCIA-DEBANC, (à paraître), Les reformulations de l’enseignant dans des interactions orales au cycle 3 de l’école primaire: comparaison entre une enseignante débutante et une enseignante expérimentée, in C. GARCIA-DEBANC, A. TERRISSE, M.-F. CARNUS (sous la dir. de), La pensée sauvage, 2008.

S. VOLTEAU, C. GARCIA-DEBANC, (sous presse), Les reformulations d’un enseignant dans quatre situations scolaires: influence de l’objet enseigné, in Pragmatique de la reformulation, Presses Universitaires de Rennes, Actes du colloque international « Voies de la reformulation. Contraintes, stratégies, objectifs », Rennes 2, 19 et 20 mai 2006.

S. VOLTEAU, C. GARCIA-DEBANC, (sous presse), « Gérer les reformulations: un geste professionnel. Influence des objets enseignés sur les types de reformulation », in D. BUCHETON, O. DEZUTER (sous la dir. de), Professionnaliser l’enseignement du français: un défi pour la recherche et la formation, Actes du symposium: Didactique du français: Quels gestes professionnels? Colloque REF Montpellier, septembre 2005.

La rivista elettronica Publifarum diventa proprietaria dei diritti d'autore degli articoli selezionati dal Comitato di Redazione. Nessun testo accettato potrà essere pubblicato altrove, senza previo accordo con i responsabili della rivista. Nessun compenso sarà pagato agli autori. In caso di mancata accettazione dell'articolo, la rivista dà all'autore il diritto di presentare il suo testo altrove.

La rivista pubblica in Open Acces.