De l’événement à l’écriture : Alain Nadaud et Mai 68
HTML
PDF

Parole chiave

mai 68
Michel de Certeau
écriture
mouvements insurrectionnels

Come citare

TamassiaP. (2020). De l’événement à l’écriture : Alain Nadaud et Mai 68 . Publifarum, (34). URL da http://publifarum.farum.it/index.php/publifarum/article/view/531

Abstract

Le rapport problématique entre Mai 68 et sa mise en récit a été remarqué très tôt par plusieurs protagonistes du mouvement. Selon plusieurs réflexions théoriques (parmi lesquelles celles de Blanchot, J.-C. Milner, Lyotard), le langage discursif se révèle inadéquat pour restituer le caractère de pur surgissement et d’action permanente des « événements ». L’article se propose de montrer comment l’œuvre d’Alain Nadaud, qui revendique l’influence de Mai 68 sur sa décision d’être écrivain, exprime la quête de la nature événementielle de l’écriture littéraire.

HTML
PDF

Riferimenti bibliografici

BLANCHARD, A., La Représentation de Mai 68 dans la fiction, DEA en Histoire et civilisations, dirigé par Pierre Nora, Paris, École des Hautes Études en Sciences Sociales, 1995.
BLANCHOT, M., « Tracts, affiches, bulletin (automne 1968) », dans Écrits politiques (1953-1993), édition d’Éric Hoppenot, Paris, Gallimard, coll. « Cahiers de la NRF », 2008.
BLANCHOT, M., Mai 68, révolution par l’idée, édition de Jean-François Hamel et Éric Hoppenot, Paris, Gallimard, 2018.
de Certeau, M., « La Prise de parole (mai 68) », dans La Prise de parole et autres écrits politiques, édition établie et présentée par Luce Giard, Paris, Seuil, coll. « Essais/Points », 1994.
COMBES, P., La Littérature et le mouvement de Mai 68. Écriture, mythes, critique, écrivains, 1968-1981, Paris, Seghers, 1984.
COMBES, P., NADAUD, A., « Mai 68 et la littérature », L’Infini, n° 7, été 1984.
COPFERMANN, E., Présentation à Ce n’est qu’un début continuons le combat, Paris, François Maspero, coll. « Cahiers libres », 1968.
CUSSET, F., Contre-discours de mai. Ce qu’embaumeurs et fossoyeurs de 68 ne dissent pas à ses héritiers, Arles, Actes Sud, 2008.
HAMEL, J.-F., Nous sommes tous la pègre. Les années 68 de Blanchot, Paris, Minuit, coll. « Paradoxe », 2018.
LEFORT, C., « Le désordre nouveau », dans Cornelius Castoriadis, Claude Lefort et Edgar Morin, Mai 68 : la Brèche, suivi de Vingt ans après, Paris, Fayard, 2008.
LYOTARD, J.-F., « Le 23 mars », dans Dérive à partir de Marx et Freud, Paris, Union générale d’éditions 10/18, 1973.
MILNER, J.-C., L’Arrogance du présent. Regard sur une décennie 1965-1975, Paris, Grasset, coll. « Figures », 2009.
NADAUD, A., Le Chant de l’encre, dans Voyage au pays des bords du gouffre et autres nouvelles, Paris, Denoël, coll. « L’Infini », 1986.
NADAUD, A., « Un fait d’écriture », Quai Voltaire Revue Littéraire, n° 3, automne 1991.
NADAUD, A., Malaise dans la littérature, Seyssel, Champ Vallon, coll. « recueil », 1993.
NADAUD, A., « Une crise exemplaire », Quai Voltaire Revue Littéraire, n° 10, 1994.
NADAUD, A., Journal du non écrire, Saint-Benoît-du-Sault, Tarabuste, coll. « In-Stance », 2013.
NADAUD, A., Dieu est une fiction. Essai sur les origines littéraires de la croyance, Paris, Serge Safran éditeur, 2014.
NADAUD, A., TAMASSIA, P., Dialogue, dans RUBINO (ed.), Le Sujet et l’histoire dans le roman français contemporain. Écrivains en dialogue, Macerata, Quodlibet, coll. « Ultracontemporanea », 2014.
RUBINO, G., Alain Nadaud. La remontée du sens, in Écritures contemporaines 1. Mémoires du récit, textes réunis par Dominique Viart, Paris-Caen, Minard, coll. « Lettres modernes », 1998, pp. 47-70.
VIART, D., « Les héritages de Mai 68 », in Écrire Mai 68, Paris, Argol, 2008.
Creative Commons License

Questo lavoro è fornito con la licenza Creative Commons Attribuzione - Non commerciale 4.0 Internazionale.

Copyright (c) 2020 Publifarum