Albertine Sainte Vierge dans l’œuvre théâtrale et romanesque de Michel Tremblay
HTML
PDF

Parole chiave

Michel Tremblay, Vierge Marie, inceste, filiation

Come citare

BÉDARD-GOULET, S. (2020). Albertine Sainte Vierge dans l’œuvre théâtrale et romanesque de Michel Tremblay. Publifarum, (21). URL da https://publifarum.farum.it/index.php/publifarum/article/view/481

Abstract

L’œuvre romanesque et théâtrale de Michel Tremblay aménage une place importante pour la figure de la Vierge Marie, notamment à travers le personnage central d’Albertine. Le présent article entend explorer les variations de cette figure afin d’identifier les conceptions de la femme et de la mère qu’elles présentent dans un monde où les hommes sont absents.

HTML
PDF

Riferimenti bibliografici

Corpus primaire

TREMBLAY M. , Théâtre II. Montréal/Arles, Leméac/Actes Sud, 2006.

TREMBLAY M. , Les Chroniques du Plateau-Mont-Royal, Montréal/Arles, Leméac/Actes Sud, 2000.

TREMBLAY M. , La Maison suspendue, Montréal, Leméac, 1992.

TREMBLAY M. , Théâtre I, Montréal/Arles, Leméac/Actes Sud, 1991.

Corpus critique

BADIOU A. , Éloge de l’amour, Paris, Flammarion, 2009.

BÉDARD-GOULET S. , « Lunettes noires et autres écrans identitaires dans l’œuvre de Michel Tremblay », Theatre research in Canada/Recherches théâtrales au Canada, n°33(1), 2012, p. 44-58.

CARDINAL J. , Filiations. Folie, masque et rédemption dans l’œuvre de Michel Tremblay, Montréal, Lévesque éditeur, 2010.

ELIACHEFF C. et HEINICH N. , Mères-filles. Une relation à trois, Paris, Albin Michel, 2002.

ELIADE M. , Le Sacré et le profane, Paris, Gallimard, 1965 [1957].

LOJKINE S. , « Une sémiologie du décalage : Loth à la scène. », dans M.-T. MATHET (dir.), La Scène. Littérature et arts visuels, Paris, L'Harmattan, 2003, p. 9-34.

Creative Commons License

Questo lavoro è fornito con la licenza Creative Commons Attribuzione - Non commerciale 4.0 Internazionale.

Copyright (c) 2020 Publifarum